Un « B.S » dans un Québec « égalitaire »

« Le Québec est une société démocratique basée sur la primauté du droit. Toutes les personnes sont égales en valeur et en dignité ». Il va même à rajouter qu'il est « interdit de faire de la discrimination entre les personnes sur la base des motifs indiqués dans la Charte des droits et libertés de la personne. » Ces cours extraits sont disponibles directement sur le site web de notre gouvernement provincial. En prenant rapidement conscience de la signification et de la portée de ces mots, je viens à me questionner sérieusement sur l'une des conditions prévues par cette Charte : l'État québécois respecte-t-il véritablement la CONDITION SOCIALE des citoyens et citoyennes ? À bien y penser, mettons-nous à la place d'un individu prestataire d'aide sociale. Aux fins de l'exercice, nommons-le « notre B.S », car après tout, la MAJORITÉ des gens de notre société n'hésite pas à se porter acquéreurs du présent stigmate. Qui d'entre vous n'a JAMAIS montré du doigt un « VRAI B.S » ? Je suis persuadé que vous avez déjà eu vent à vos oreilles de ce fameux portrait, montrant un type paresseux, PROFITANT du système pour y retirer des sommes de l'État à chacun des 1ers du mois.


Entre toi et moi, « notre B.S » profite-t-il du système québécois pour retirer mensuellement des sommes ? Bien sincèrement, à 623,00$ par mois, je crois plutôt qu'il tente de SURVIVRE au sein d'une société marquée par un capitaliste marginal. Notons que le prix moyen d'un logement (4 1/2) en Abitibi-Témiscamingue est chiffré à 530,00$ par mois. Malheureusement, c'est le seul de disponible depuis un bout et comme il te faut un toit, tu dois saisir ta chance ! Eh bien, à toi mon ami, je te rassure, il te reste suffisamment de sous pour couvrir le coût de ta facture d'Hydro-Québec, car bien évidemment, il est important de vivre au chaud. En calculant de nouveau, je peux te sécuriser en te mentionnant qu'il te reste un GROS 40,00 $ pour couvrir la totalité de tes dépenses mensuelles. Bien sûr, je parle de ton épicerie et l'achat nécessaire aux articles pour tes soins personnels. Malheureusement, pour ce mois-ci, tu devras laisser tomber ta participation à des activités. Mon ami, tu dois survivre, et heureusement, l'État est là pour t'offrir tout le support nécessaire à ton bien-être social.


Je te trouve courageux mon ami de vivre à travers ce tas de préjugés qui te suivent à toutes heures de ton existence. Je te pose cette question : Pouvons-nous vraiment être heureux avec 623,00 $ par mois ? J'aimerais comprendre, je te l'assure.


Qu’en est-il à l’heure actuelle de cette fameuse loi 70 que nous offrira notre gouvernement d’ici novembre prochain ? Offrir ? Une loi qui permettra d’établir bien évidemment une meilleure « égalité » entre la formation et l’emploi et favorisera du même coup une meilleure intégration en emploi. Évidemment, cette loi vient avec un lourd bagage législatif et contraindra de façon significative les prestataires d’aide sociale. Ces mesures que je qualifierais d’irrationnelles attaqueront ENCORE de plein fouet les personnes les plus vulnérables de notre société. Ne sont-ils pas déjà suffisamment étouffés par les mesures d’austérité ?


En fait, les nouveaux demandeurs jugés aptes au travail et qui refuseront de se soumettre à la recherche d’un emploi verront leur prestation mensuelle diminuer de 623 $ à 399 $. Quelle excellente initiative ! Qu’entendons par « jugé apte au travail » ? Rappelons-nous qu’environ 17 000 Québécois sans contraintes à l’emploi demandent l’aide sociale chaque année. La majorité des demandes proviennent de jeunes de moins 29 ans vivant eux-mêmes dans une famille prestataire d’aide sociale. Notre gouvernement prévoit sauver 50 millions de dollars

chaque année. Génial ! Avons-nous 17 000 emplois à offrir ? Est-il possible de croire en une augmentation fulgurante de l’itinérance dans les prochaines années au Québec ? À 399 $ par mois mon ami, j’ai trouvé une bonne solution pour t’en sortir. Je te propose de te trouver un coin paisible dans la rue. De cette façon, tu n’auras aucun loyer à payer ! Tu pourras donc mettre la totalité de ta prestation dans la nourriture et ainsi, manger comme un roi. Ah non, j’oubliais. Pour avoir droit à l’aide sociale, tu dois bien évidemment avoir une adresse fixe. Honnêtement, je ne sais plus quoi faire pour t’aider.


La pauvreté, un problème de société ? C’est à bien y penser.